Tapis, kilim, soumak, différence ?

Les tapis :

Le tapis est le revêtement de sol le plus ancien que l’on ait retrouvé, son origine remonte à la même époque que les premiers vêtements. Obtenu à partir de nœuds montés sur une trame, ce « velours «  est fabriqué sur de grands métiers à tisser, par des femmes issues de peuplades sédentaires. Beaucoup plus lourd que le kilim et le soumak, il se transporte plus difficilement mais adhère beaucoup mieux aux sols.

Les tapis sont la plupart du temps en laine (de mouton) et plus rarement en soie. Le coton et le chanvre sont aussi utilisés notamment pour réaliser la structure du tapis. Originaires pour la plupart d’Orient, d’où l’appellation « tapis d’Orient », ils proviennent essentiellement d’Iran (tapis persans), de Turquie, du Caucase, de Chine, d’Inde et du Pakistan. En Turquie, les tapis sont fabriqués dans toutes les régions sauf celle de la Mer Noire, car il y a peu de pâturages dans cette zone, et les habitants de la Mer Noire ne sont pas des éleveurs.

Tapis turc Beluç

Tapis turc Beluç

Tapis turc Dosemealti

Tapis turc Dosemealti

Les kilims :

Le kilim est un tissu, donc sans velours. Il est brodé sur de petits métiers à tisser, par des peuplades le plus souvent nomades, d’où sa légèreté en vue de faciliter son transport. A l’origine, ils étaient fabriqués dans diverses villes d’Anatolie, et d’Iran. Le mot « kilim » provient du persan gelim, qui signifie tapis de laine à point plat et qui aurait vu le jour en Asie Centrale il y a près de 10.000 ans.

Fabriqué dans un but non commercial, à partir de couleurs végétales et minérales, les kilims authentiques reflètent l’esprit du village, de la tribu dont sont issues les femmes qui les fabriquent. Depuis 100 ans, les couleurs synthétiques sont de plus en plus utilisées au détriment des couleurs naturelles, même dans les villages, et il n’est pas toujours facile de reconnaître à l’œil nu les couleurs naturelles des couleurs synthétiques.

Kilim Turquie 1

Kilim Turquie 1

Kilim Turquie 2

Kilim Turquie 2

Les soumaks :

Le soumak est une broderie sur un kilim. Il est fabriqué dans diverses régions d’Asie centrale, à l’est de la Turquie, en Iran, et au Turkménistan dans le Caucase principalement. Le mot « soumak  » provient certainement du nom de la ville où il serait né, Sjemacha, située dans la province de Kuba dans le Caucase.

Aussi léger que son prédécesseur le kilim, il est tissé et brodé par des femmes nomades pour décorer leur maison et réchauffer leur intérieur. A l’origine, elles les fabriquaient pendant l’hiver froid et rigoureux de ces régions d’Asie Centrale, après que la saison des plantations et des récoltes soit passée.

Soumak Turquie 1

Soumak Turquie 1

Soumak Turquie 2

Soumak Turquie 2